Soirée bénéfice pour la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

L'honorable Gary Goodyear, C.P., député
Ministre d'État (Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario)

Montréal (Québec)
Le 28 octobre 2010

L'énoncé fait foi


Mesdames et Messieurs bonsoir.

C'est un véritable honneur et privilège d'être des vôtres ce soir.

Depuis plus de 35 ans, votre organisme a contribué à consolider la réputation du Canada a titre de chef de file mondial de la recherche sur le diabète. Votre excellent travail pour venir en aide à plus de 300 000 Canadiens qui vivent avec cette maladie–et à des millions d'autres diabétiques du monde entier–a de quoi nous rendre fiers.

J'ai eu l'occasion de prendre directement connaissance de l'innovation et du potentiel qui existe dans notre pays. Nous possédons la main-d'œuvre, les idées, les ressources et les technologies permettant de faire toute la différence au monde dans la vie des Canadiens.

La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile offre un excellent exemple de ce potentiel–la possibilité de faire toute une différence–en poursuivant sa mission pour découvrir une guérison pour le diabète et ses complications grâce à la recherche. Notre gouvernement est fier d'appuyer votre cause.

En novembre l'an dernier, j'ai eu le grand plaisir d'annoncer un financement de 20 millions de dollars, consenti par l'intermédiaire de l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario à la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile, pour mettre en place une infrastructure de recherches cliniques dans le Sud de l'Ontario et lancer un réseau d'essais cliniques, portant entre autres sur le pancréas artificiel. Ce réseau servira de cadre à d'autres recherches médicales de pointe au cours des années à venir.

Notre partenariat a consolidé la place de premier plan que le Canada occupe dans le monde dans le domaine de la recherche sur le diabète et a créé de nouveaux emplois hautement spécialisés axés sur le savoir.

Il a également permis d'instaurer un modèle standard pour les essais cliniques qui sera mis à la disposition de l'ensemble des chercheurs, des établissements et des partenaires financiers du Canada et du monde entier.

Ce projet favorise la mise en marché de nouvelles technologies dont bénéficieront les gens du Canada et du monde entier qui souffrent d'un diabète de type 1.

La mise en place du Réseau canadien d'essais cliniques était un objectif ambitieux, mais vous l'avez réalisé.

Le réseau d'essais est en place. La tâche complexe d'identifier les centres de coordination a été menée à bien et le réseau met tout en œuvre pour choisir les essais cliniques et établir l'ordre dans lequel ils seront réalisés.

Ces essais seront à l'origine de véritables percées pour gérer les cas de diabète de type 1 et amélioreront la qualité de vie des gens aux prises avec cette maladie.

Le gouvernement du Canada est bien conscient de l'importance d'investir dans des travaux de recherche et de développement technologique dirigés par l'industrie. Il en reconnaît le rôle crucial pour notre économie et est convaincu de son potentiel pour améliorer grandement la qualité de vie de nos concitoyens et des citoyens du monde entier, jour après jour.

Notre partenariat avec la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile nous permet de faire un investissement stratégique pour l'avancement des sciences, depuis l'étape de la découverte jusqu'à celle de la mise en marché d'innovations de pointe.

Grâce à votre travail, l'avenir porte la promesse d'une guérison pour cette maladie.

Merci et profitez bien de votre soirée.

Partagez cette page

Pour faire connaître cette page, cliquez sur le réseau social de votre choix :

Aucun appui n'est accordé, soit de façon expresse ou tacite, à aucun produit ou service.