Archivé — Le gouvernement du Canada investit dans les techniques d'assainissement de l'eau

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces informations dans un autre format, veuillez communiquez avec nous.

Pour diffusion immédiate
Le 23 août 2011

London, Waterloo et Toronto (Ontario)– Les familles du Sud de l'Ontario bénéficieront d'un nouveau système pour développer, mettre à l'essai et faire la démonstration de techniques d'assainissement de l'eau pour les marchés locaux, nationaux et mondiaux grâce à un investissement fédéral dans un nouveau partenariat, le consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario. C'est l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État pour l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario (FedDev Ontario) qui en a fait l'annonce lors d'une allocution dans le cadre de la Conférence et du Salon professionnel de l'Association des municipalités de l'Ontario de 2011. Peter Braid, député fédéral de Kitchener-Waterloo et Peter Kent, ministre de l'Environnement et député de Thornhill, ont aussi fait des annonces à Waterloo et à Toronto.

« Une des questions les plus importantes pour les collectivités du monde est l'accès à l'eau potable et le traitement sécuritaire des eaux usées, a affirmé le ministre Goodyear. Cet investissement viendra renforcer la position du Sud de l'Ontario comme chef de file mondial des techniques d'assainissement de l'eau, créer de nouveaux emplois dans notre région, tout en offrant des solutions pour les collectivités partout dans le monde qui n'ont pas facilement accès à de l'eau propre. »

Par l'intermédiaire du consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario, les universités, des compagnies du secteur privé, les municipalités et les organisations à but non lucratif travailleront ensemble afin de développer, de mettre à l'essai et de lancer des projets pilotes reliés aux techniques de pointe se rapportant à l'eau, axées sur le marché, et en forte demande tant à l'échelle régionale que dans le monde entier. La contribution de FedDev Ontario ira à l'achat et à l'installation d'équipement lié à l'établissement de composantes d'approvisionnement en eau dans l'ensemble des régions de London, de Waterloo, de Guelph, de Hamilton et de Toronto.

Le projet répond aux besoins du secteur privé d'avoir accès à des environnements d'eau réels au niveau du bassin versant, et à une expertise de pointe en matière de recherche pour faire progresser les technologies et techniques liées à l'eau et aider à les mettre en marché. On s'attend à ce que ce projet mène à la création de beaucoup d'emplois de haute qualité, découlant de l'expansion des compagnies d'approvisionnement en eau actuelles, de la création de nouvelles compagnies, l'attraction de compagnies de l'extérieur de la région et l'élargissement des emplois du secteur public dans l'industrie de l'eau.

« L'engagement du gouvernement fédéral d'investir dans le consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario fera de notre région une joueuse de classe mondiale dans le domaine des techniques d'assainissement de l'eau, a affirmé Ed Holder, député fédéral de London-Ouest. C'est une grande nouvelle pour London et pour tout le Sud de l'Ontario. Cela veut signifie des emplois ainsi que l'attraction de la recherche et du capital dans notre région. »

« Ce partage d'expertises dans le domaine de la technologie et des techniques liées à l'eau représente un réseau unique et un atout considérable pour la région. La Consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario procurera des avantages énormes pour l'environnement, l'économie et la population canadienne en général » , a affirmé le professeur D. George Dixon, vice-président, Recherche universitaire, et professeur de biologie à l'Université de Waterloo, pour le compte du consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario.

« Ce projet aidera à placer l'Ontario en position de leadership dans ce secteur critique, alors que l'urbanisation, la croissance de la population et les changements climatiques continuent de présenter des défis pour l'approvisionnement en eau dans le monde, a déclaré Pat Horgan, vice-président d'IBM, qui est un partenaire important du secteur privé pour ce projet. L'Ontario a maintenant une possibilité trépidante d'utiliser les technologies et techniques les plus novatrices à l'échelle d'Internet pour examiner un bassin versant au complet, et apprendre comment mieux automatiser et gérer de façon plus efficace cette précieuse ressource, ce qui est essentiel pour tous les citoyens et pour notre croissance économique. »

Le financement est fourni en vertu du Programme de développement de la technologie de FedDev Ontario, conçu pour encourager la collaboration des secteurs public et privé dans le développement de technologies de grande envergure et de pointe qui entraîneront de nouveaux débouchés sur le marché pour le Sud de l'Ontario.

S'inscrivant dans le Plan d'action économique du Canada, FedDev Ontario a été créée pour prêter main-forte aux entreprises et aux collectivités du Sud de l'Ontario. Maintenant dans sa troisième année de fonctionnement, l'Agence a lancé une série d'initiatives visant à établir un Avantage du Sud de l'Ontario et à tout mettre en œuvre pour que la région puisse soutenir la vive concurrence sur le marché mondial. Ces initiatives ont pour but de venir en aide aux entreprises et autres organismes par des partenariats et des investissements dans le perfectionnement des compétences et la formation, l'innovation, la recherche-développement et l'accroissement de la productivité. Pour en apprendre davantage, veuillez visiter le site Web www.feddevontario.gc.ca ou composer le numéro 1 866 593-5505.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Gary Toft
Directeur des communications
Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
613-943-7599

Relations avec les médias
Feddev Ontario
519-571-6879


Fiche d'information

Contribution au consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario

FedDev Ontario fournit au consortium pour l'eau du Sud de l'Ontario, sous la direction de l'Université de Waterloo, une contribution non-remboursable allant jusqu'à 19 580 000 $ pour construire un système intégré pour le développement, l'essai et la démonstration de nouvelles techniques et de nouveaux services de l'eau axés sur le marché, principalement le long de la rivière Grand et des bassins versants adjacents.

Cette initiative transformatrice permettra aux compagnies maîtrisant des techniques de pointe liées à l'eau de l'Ontario de mettre leurs innovations à l'essai sur une plateforme au niveau du bassin versant afin de leur permettre de faire concurrence dans un marché mondial.

Un conseil d'administration du consortium pour l'eau aidera à superviser et à mettre à l'essai le système et ses opérations continues, avec des représentants de huit compagnies du secteur privé, six universités participantes (l'Université de Waterloo, l'Université de Western Ontario, l'Université de Guelph, l'Université Wilfrid Laurier, l'Université McMaster et l'Université de Toronto); et la Toronto Region Research Alliance (TRRA). De plus, l'Université Ryerson, l'institut de technologie de l'Université de l'Ontario avec plus de 60 compagnies et plusieurs municipalités du Sud de l'Ontario participent activement au consortium pour l'eau.

IBM Canada limitée est le grand partenaire du secteur privé de ce projet, versant une contribution évaluée à 20 068 233 $ afin d'établir un système de données électroniques permettant la diffusion en continu en temps réel, l'échange et l'archivage de données entre les utilisateurs.

Ce partenariat régional aidera à faire avancer les technologies et techniques liées à l'eau associées aux secteurs clés suivants :

  • la gestion des bassins versants, afin de mieux traiter les eaux souterraines et toutes les formes de ruissellement dans le bassin versant, réduisant les menaces à la pureté et à l'utilisation de l'eau;
  • le traitement de l'eau potable et des eaux usées, afin d'en permettre l'utilisation et la réutilisation plus efficaces;
  • l'écotoxicologie, afin de détecter les contaminants nouveaux et émergents dans l'approvisionnement en eau;
  • la technologie d'analyse, afin de développer des capteurs, la collecte, l'analyse, le traitement, la gestion et la diffusion de données des recherches liées à l'eau.

Le projet se divise en divers volets permanents et mobiles, ainsi qu'en expertise de recherche s'étendant dans tout le Sud de l'Ontario :

  • Installations de traitement des eaux usées à l'échelle du flux municipal aux fins d'essais de conformité et de démonstration, à l'installation de traitement des eaux usées de la ville de London
  • Installations mobiles de campagne pour la mesure écotoxicologique, dirigé par l'Université Wilfrid Laurier
  • Installations mobiles de campagne pour le traitement de l'eau potable, dirigé par l'Université de Toronto
  • Installations de surveillance de campagne, le long de la rivière Grand et des bassins versants du ruisseau Mimico
  • Installations de développement de capteurs, l'Université McMaster
  • Équipement informatique et analyse des données, à l'Université de Toronto
  • Essais du substratum, à Guelph
  • Installations de traitement des eaux usées pour technologies émergentes à l'usine de traitement des eaux usées de la ville de Guelph
  • Installations d'eaux souterraines, à la Base des forces canadiennes à Borden
  • Installations analytiques de l'eau potable et des échantillons recueillis sur place, à l'Université de Waterloo

Programme de développement de la technologie

Le Programme de développement de la technologie permettra de renforcer et de diversifier l'économie du Sud de l'Ontario en offrant une aide financière afin de mettre la nouvelle technologie et les techniques s'y rapportant plus rapidement en marché. Par l'intermédiaire du programme, FedDev Ontario investit dans des projets qui contribueront de façon significative au développement de techniques concurrentielles à l'échelle mondiale, axées sur le marché et ayant la possibilité de développer de nouveaux débouchés et de procurer des avantages pour une industrie, un secteur ou une région.

Les organismes à but non lucratif (comme les organismes qui se consacrent à l'innovation et à la commercialisation) et les établissements d'enseignement postsecondaire sont admissibles au financement. Les demandeurs admissibles doivent obtenir un financement équivalent de la part du secteur privé ou d'une autre source non gouvernementale, et peuvent demander des contributions allant jusqu'à 20 millions de dollars sur quatre ans.

Les demandes seront acceptées et évaluées de façon continue, et les demandeurs seront avisés à mesure que leurs projets sont approuvés. Toutes les activités de projet doivent être achevées avant le 31 mars 2014.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les lignes directrices du programme affichées dans le site Web au www.feddevontario.gc.ca.

Date de modification :