Annonce de financement à l'Institute of Food Processing Technology du Conestoga College dans le cadre de l'Initiative pour la prospérité

L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État responsable de l'Agence fédérale de développent économique pour le Sud de l'Ontario (FedDev Ontario)

Initiative pour la prospérité – annonce de financement à l'Institute of Food Processing Technology du Conestoga College

Cambridge (Ontario)

Le 10 février 2012

Le texte prononcé fait foi


Bonjour et bienvenue. Merci de vous joindre à nous.

C'est un plaisir d'être ici, dans ces nouvelles installations du campus Cambridge du Conestoga College. Établissement en évolution et en croissance constante, le Conestoga College a connu des changements positifs au cours des dernières années. Avec une hausse importante de l'inscription des étudiants et une infrastructure élargie grâce aux investissements du gouvernement du Canada et d'autres partenaires, votre établissement est devenu l'un des principaux instituts polytechniques au Canada.

En fait, il y a encore quelques semaines, j'étais ici avec le président Tibbits pour célébrer l'ouverture de ce campus. C'est toujours avec plaisir que j'accepte l'invitation du Conestoga College, en particulier lorsqu'il s'agit de célébrer un événement qui bénéficiera grandement à l'économie du Sud de l'Ontario.

Ici à Cambridge et partout dans la région, notre gouvernement demeure engagé à accorder la priorité absolue aux emplois et à la croissance.

Vous savez sans doute que c'est ici en Ontario que se trouve le troisième plus important secteur de transformation des aliments en Amérique du Nord, avec des ventes annuelles de plus de trente-trois milliards de dollars, dont la plus grande partie est issue du Sud de l'Ontario.

Toutefois, ce secteur connaît un taux annuel de départ à la retraite de dix pour cent. Pour être durable, ce secteur en croissance doit disposer d'une main-d'œuvre qualifiée.

C'est donc dans ce contexte que se situe votre intervention. Vous avez noué des liens solides avec l'industrie de la transformation des aliments, dont l'Alliance of Ontario Food Processors et ses cinq cents membres. Cela comprend aussi des entreprises telles que McCormicks, Sargent Farms et  Chudleighs, pour ne nommer que celles-là.

Ces liens ont mené à la création de l'Institute of Food Processing Technology, temporairement installée à Kitchener lors de son lancement en octobre 2010.

Aujourd'hui, je suis très heureux d'annoncer un investissement pouvant aller jusqu'à deux millions trois cent mille dollars, dans le cadre de l'Initiative pour la prospérité, pour aider le Conestoga College à installer son Institute of Food Processing Technology sur un site permanent ici, à Cambridge.

Installée dans les locaux nouvellement ouverts de la School of Engineering and Information Technology, l'Institut sera doté par le Conestoga College de lignes modernes de transformation des aliments semblables à celles qui existent dans la réalité au sein du secteur de transformation des aliments et boissons.

Cette formation pratique, à l'aide d'un outillage de transformation moderne, enrichira l'expérience pédagogique des étudiants. Les diplômés seront hautement qualifiés et seront en mesure de satisfaire à la demande actuelle et future de l'industrie de la transformation des aliments.

Notre gouvernement s'est engagé à investir dans les emplois et la croissance dans le secteur de la transformation des aliments et des boissons de l'Ontario.

Et, cet investissement annoncé aujourd'hui aidera à renforcer la main-d'œuvre dans le secteur de la transformation et de la fabrication des aliments, ce qui non seulement aidera à diminuer la pénurie de travailleurs qualifiés dans ce secteur, mais favorisera l'avantage concurrentiel de la région.

En fait, l'avantage concurrentiel de l'ensemble du secteur manufacturier constitue une priorité importante pour notre gouvernement.

En janvier, nous avons annoncé des investissements de plus de vingt­cinq millions de dollars pour améliorer notre productivité manufacturière et notre compétitivité dans les marchés mondiaux, dans le cadre de partenariats avec la Fondation Yves Landry et avec Manufacturiers et Exportateurs du Canada. Ces importants investissements visent à assurer la viabilité à long terme de notre secteur manufacturier.

En fait, même si certaines bonnes nouvelles nous viennent du secteur de la transformation des aliments, les fabricants ont connu certaines années difficiles. L'incertitude qui règne au sein de l'économie mondiale nous a fait comprendre l'importance de nous en tenir au plan du gouvernement consistant à maintenir des impôts bas pour stimuler l'emploi et la croissance – un plan qui a bien fonctionné et bien servi les Canadiens. Depuis que nous avons commencé à réagir à la récession mondiale, le Canada a récupéré plus que toute la production et tous les emplois perdus au cours de la récession.

Le Canada a su résister à la crise économique et le monde s'en est aperçu. Nous avons reçu de nombreux votes de confiance de la part de la collectivité internationale en 2011. Le magazine Forbes, dans le cadre de son examen annuel, classe le Canada au premier rang des pays où faire des affaires, ce qui est digne d'intérêt et constitue une très bonne nouvelle pour les étudiants de l'Institut.

Cette résilience économique est à l'image des mesures prises par notre gouvernement avant le début de la crise mondiale, soit l'abaissement des taxes, la réduction des formalités administratives et la promotion du libre­échange et de l'innovation.

Notre gouvernement a toujours eu comme objectif d'aider les collectivités et les entreprises du Sud de l'Ontario et de tout le Canada à mesure qu'elles renouvellent avec le cycle de prospérité.

Comme vous le savez sans doute, FedDev Ontario a été lancée en 2009 en réaction à la récession mondiale. Harmonisée avec les buts du gouvernement de favoriser la création d'emplois et la croissance, l'Agence aide le Sud de l'Ontario à innover, à s'adapter et à croître, sachant que les idées novatrices constituent la pierre angulaire de la stabilité économique à long terme.

Depuis sa création, l'Agence contribue à mettre en œuvre localement les priorités du gouvernement du Canada, c'est-à-dire investir dans l'infrastructure et bâtir une économie fondée sur le savoir. L'Agence a aussi mis l'accent sur la promotion et la mise en œuvre de projets novateurs pour favoriser la commercialisation de nouvelles idées et de nouveaux produits.

Notre gouvernement reconnaît que l'innovation détient la clé de la stabilité économique à long terme pour la population, les collectivités et les entreprises du Sud de l'Ontario.

C'est là une des raisons pour lesquelles notre gouvernement a lancé une série de nouveaux programmes, dont l'Initiative pour la prospérité.

L'Initiative pour la prospérité vise à encourager les entreprises, les organismes à but non lucratif et les établissements d'enseignement postsecondaire du Sud de l'Ontario à entreprendre des projets qui entraîneront une économie plus productive, plus diversifiée et plus compétitive.

Elle est conçue pour ce faire, en partie, avec l'aide d'établissements d'enseignement postsecondaire comme le Conestoga College.

Nous continuons de travailler avec des établissements comme le vôtre afin de profiter le plus possible des possibilités d'innover, de s'adapter, de croître et d'assurer un avenir prospère à notre population, à nos entreprises et à nos collectivités du Sud de l'Ontario.

Je souhaite au président Tibbits et à toute l'équipe du Conestoga College la meilleure des chances dans la création de conditions qui engendreront des emplois et la croissance dans notre secteur des aliments et des boissons, et qui favoriseront l'embauche des diplômés de l'Institut pour de nombreuses années à venir.

Thank you. Merci.