Sélection de la langue

Recherche

Soutenir les technologies propres, de Sarnia-Lambton jusqu’au couloir du Saint-Laurent

Bénéficiaire : Bioindustrial Innovation Canada
Région : Sarnia (Ontario) et Brockville (Ontario)
Financement total alloué : 27 millions de dollars

Les entreprises appuyées par BIC développent des technologies d’origine biologique qui sont propres, vertes et durables.
Les entreprises appuyées par BIC développent des technologies qui sont propres, vertes et durables.

L’accélérateur d’entreprises Bioindustrial Innovation Canada (BIC), basé à Sarnia, a aidé la grappe d’entreprises de produits chimiques hybrides de Sarnia à passer de ses racines pétrochimiques à des alternatives durables – et ce, depuis son lancement en 2008.

En 2015, BIC a créé le centre pour la commercialisation des innovations en chimie durable, en anglais le « Centre for Commercialization of Sustainable Chemistry Innovation » (COMM SCI), grâce à une contribution de 12 millions de dollars de FedDev Ontario. Le COMM SCI soutient les entreprises à travers le Sud de l’Ontario en leur offrant des conseils, des services et du financement pour leurs projets, ce qui favorise la commercialisation et accélère la conception de nouveaux produits chimiques durables et les innovations d’origine biologique.

La société californienne Origin Materials est un exemple d’entreprise que BIC a aidé à attirer à Sarnia, et qui s’est développée grâce au soutien de BIC. En 2017, l’entreprise a conçu et construit son usine pilote d’oxydation au Western Sarnia-Lambton Research Park. L’entreprise y réalise des essais technologiques en vue de créer des bouteilles en plastique recyclable d’origine végétale, avec ses partenaires Danone, Nestlé et PepsiCo, entre autres activités. Origin a récemment annoncé des plans pour devenir la première société cotée en bourse spécialisée dans les matériaux à bilan carbone négatif sur la bourse Nasdaq. La société estime que sa première usine commerciale, qui sera construite à Sarnia, en Ontario, sera terminée en 2022, et qu’une usine commerciale complète, plus grande, devrait être opérationnelle en 2025.

« Le modèle de BIC a connu un grand succès, entraînant la création d’emplois et des retombées économiques dans tout le Canada, a déclaré le directeur général de la Bioindustrial Innovation Canada, A.J. (Sandy) Marshall. Notre entreprise continue d’éliminer les obstacles à la commercialisation en fournissant des investissements, des conseils et des services aux créateurs d’entreprises de technologies propres, vertes et durables. »

Au début de 2020, FedDev Ontario a accordé 15 millions de dollars supplémentaires à BIC pour l’aider à renforcer la grappe d’entreprises de produits chimiques hybrides de Sarnia-Lambton et l’étendre à l’Est de l’Ontario. Cette deuxième grappe d’entreprises de produits chimiques durables, centrée à Brockville, comblera un vide dans cette région.

En étendant son modèle COMM SCI éprouvé au couloir du Saint‑Laurent, BIC a lancé le Réseau d’innovation bioindustrielle de l’Ontario (OBIN), qui fournit des conseils stratégiques, des services et des investissements aux entreprises novatrices œuvrant dans le secteur de la chimie durable, en les aidant à commercialiser leurs produits et services et à prendre de l’expansion et ainsi accéder aux marchés régionaux, nationaux et mondiaux.

Li-Cycle™ est l’une de ces entreprises soutenues par BIC. L’entreprise de technologie propre basée à Toronto s’est donné comme mission de résoudre le problème mondial du nombre croissant de batteries au lithium-ion usagées et de répondre à la demande croissante en ce qui concerne les matériaux de batteries essentiels, grâce à sa technologie de recyclage. Le recyclage des batteries au lithium-ion permet de réduire les déchets et de réutiliser des matériaux précieux. Dans le cadre de l’initiative COMM SCI, Li-Cycle a collaboré avec une société d’ingénierie spécialisée dans le lithium, les batteries au lithium-ion et l’hydrométallurgie pour valider l’évolutivité et la viabilité de sa technologie. Par la suite, BIC a apporté un soutien financier à Li‑Cycle pour la construction de ses installations pilotes à Kingston, en Ontario. Au début de l’année, Li-Cycle a annoncé une étape importante en prévoyant son entrée en bourse aux États-Unis et l’inscription de ses actions à la Bourse de New York. La Narwhal List de 2021 a récemment présenté Li-Cycle comme l’une des sociétés de technologie propre les plus prometteuses du Canada.

« BIC est en train de devenir un leader reconnu dans le domaine de la bioéconomie et de l’économie circulaire au Canada. Nous sommes ravis de continuer à soutenir les entreprises de technologies propres par le biais de notre nouveau programme, le Réseau d’innovation bioindustrielle de l’Ontario (OBIN), a déclaré M. Marshall. L’OBIN permettra à BIC de poursuivre son travail de renforcement de la grappe des entreprises de produits chimiques hybrides à Sarnia‑Lambton et de permettre le développement d’une deuxième grappe des entreprises de produits chimiques durables dans la région de l’Est de l’Ontario et du couloir du Saint-Laurent. »

Une fois terminé, le projet OBIN aura permis de soutenir quelque 150 petites et moyennes entreprises et de créer et maintenir jusqu’à concurrence de 700 emplois hautement qualifiés dans tout le Sud de l’Ontario.

Le travail de BIC a des répercussions positives sur les secteurs de la chimie durable et des technologies propres dans toute la province, en donnant aux entreprises l’accès à deux sites de grappes d’entreprises diversifiées, dotées d’un plus large éventail de savoir-faire et de ressources. Cela permet à des entreprises plus innovantes, comme Origin Materials et Li-Cycle, de mettre au point des produits qui réduisent les impacts sur l’environnement.

Les avantages de ce projet ne s’arrêtent pas à l’échelon local. Alors que les chercheurs trouvent des moyens plus durables de créer les produits que nous utilisons dans la vie de tous les jours, le Sud de l’Ontario deviendra un chef de file de la chimie propre, verte et durable au Canada, et partagera cette formule de réussite avec le monde entier.

Restez branchés

Twitter LinkedIn Facebook Instagram YouTube RSS
Notre entreprise continue d’éliminer les obstacles à la commercialisation en fournissant des investissements, des conseils et des services aux créateurs d’entreprises de technologies propres, vertes et durables.
A.J. (Sandy) Marshall, directeur général, Bioindustrial Innovation Canada
Date de modification :