Sélection de la langue

Recherche

Le nouveau carrefour en matière de cybersécurité adopte une approche collaborative pour accroître la sécurité dans notre monde numérique

Bénéficiaire : Ryerson University
Région : Brampton
Volet : Écosystème d’innovation régional
Financement total attribué : 10 millions de dollars

Rogers Cybersecure Catalyst vise à changer le paysage de la cybersécurité en la rendant accessible à tous les Canadiens
Rogers Cybersecure Catalyst vise à changer le paysage de la cybersécurité en la rendant accessible à tous les Canadiens

En cette ère moderne, la technologie a transformé nos vies et offert de nombreux avantages pour notre société. L’innovation technologique alimente le transformation numérique et stimule la compétitivité internationale, tout en revitalisant les industries existantes et en ouvrant de nouveaux marchés. Toutefois, à mesure que nous adoptons les technologies nouvelles et émergentes en raison de leurs énormes avantages, nous faisons face à de nouveaux défis que l’on retrouve sous forme de cybermenaces, notamment les atteintes à la vie privée, l’utilisation abusive de données et la cybercriminalité, qui coûtent au Canada plus de 3 milliards de dollars en pertes économiques chaque année.

Le projet Rogers Cybersecure Catalyst a été créé dans le but de permettre aux Canadiens et aux entreprises canadiennes de saisir les occasions et de relever les défis de la cybersécurité. Détenu et exploité par Ryerson University, le catalyseur a été créé grâce à un financement de 10 millions de dollars de FedDev Ontario et aux contributions des partenaires fondateurs : la Ville de Brampton, Rogers et RBC. Étant l’une des villes canadiennes dont la croissance est l’une des plus rapides et faisant partie de la deuxième grappe technologique en importance en Amérique du Nord, Brampton est l’endroit idéal pour favoriser un écosystème en cybersécurité.

Stimulé par la collaboration depuis sa création, le catalyseur met l’accent sur l’établissement de partenariats visant à renforcer la sécurité économique du Canada et la compétitivité mondiale dans le domaine de la cybersécurité. Il souligne également les efforts continus du gouvernement du Canada pour améliorer la cybersécurité au Canada, comme en témoignent le financement réservé de près d’un milliard de dollars dans les récents budgets fédéraux, ainsi que le lancement de la Charte du numérique et de la Stratégie nationale de cybersécurité.

Le Canada faisant face à une grave pénurie de travailleurs qualifiés dans le domaine de la cybersécurité, le catalyseur a ouvert ses portes à un programme intensif de formation et de certification, appuyant la reconnaissance professionnelle des femmes dans le domaine de la cybersécurité, des travailleurs déplacés ainsi que des nouveaux Canadiens. « La cybersécurité est essentielle pour notre sécurité nationale et est l’un des secteurs économiques qui connaît la croissance la plus rapide à l’échelle mondiale, déclare Charles Finlay, directeur général de Rogers Cybersecure Catalyst. Il y a un manque criant de cyberprofessionnels formés. Ce programme de formation ouvrira le cybersecteur aux groupes sous-représentés et à ceux qui en ont le plus besoin, tout en aidant à protéger les Canadiens et l’économie canadienne. »

Les cours débuteront en février 2020 et les participants acquerront les compétences dont ils ont besoin pour lancer une nouvelle carrière dans ce domaine important en seulement 20 semaines. « Notre formation offre à la fois des compétences techniques et tire parti des ressources d’une université polyvalente pour offrir des compétences commerciales et des compétences techniques. Nous croyons fermement en une approche multidisciplinaire qui considère l’éducation à la cybersécurité comme un élément clé de toute infrastructure numérique », déclare Rushmi Hasham, directrice, Certification et formation.

Le projet comprend également la création du premier programme canadien d’accélérateur de technologie axé uniquement sur la mise à l’échelle de la cybersécurité. Grâce à un engagement important avec des partenaires de l’industrie, ces entreprises bénéficieront d’un accès à l’investissement, au mentorat et au soutien pour faire passer leurs activités à un niveau supérieur. Le programme sera offert en collaboration avec DMZ à la Ryerson University, qui est maintenant classé comme l’un des meilleurs incubateurs universitaires au monde, et acceptera sa première cohorte d’entreprises au début de l’hiver 2020.

Le catalyseur est en train de créer une infrastructure pour appuyer les initiatives de cybersécurité partout au Canada, tout en développant une présence mondiale. « La cybersécurité est une priorité nationale, mais elle exige une collaboration mondiale, déclare Trish Dyl, directrice, Partenariats. Notre vœu est de développer la sensibilisation et l’engagement autour de la cybersécurité pour tous les citoyens du monde entier. »

Alors que les cyberattaques continuent de menacer notre sécurité personnelle, sociale et économique, ce type de collaboration entre le monde universitaire, l’industrie, le gouvernement et les leaders éclairés constitue un pas en avant essentiel pour relever ce défi mondial.

Restez branchés

Twitter LinkedIn Facebook Instagram YouTube RSS
Nous sommes extrêmement reconnaissants à FedDev Ontario et à tous nos fondateurs pour leur généreux soutien au Rogers Cybersecure Catalyst. Nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec eux, ainsi qu’avec des collaborateurs de tous les secteurs de l’industrie et de nombreux autres établissements d’enseignement postsecondaire, pour relever les défis et saisir les occasions que présente la cybersécurité dans cette économie mondiale très concurrentielle.
M. Mohamed Lachemi, Ph. D., président et vice-chancelier de Ryerson University
Date de modification :