Sélection de la langue

Recherche

La douce et naturelle odeur du succès

Bénéficiaire : Walton Wood Farm Corp.
Région : Bailieboro/Peterborough
Financement total alloué : 100 000 dollars

Leslie Bradford-Scott s’appuyant sur l’une des granges.

L’histoire de Walton Wood Farm est un voyage qui implique une mère entreprenante créant une entreprise à partir de sa cuisine, la restauration d’une grange des années 1850, une renaissance rurale croissante et un cochon nommé Walton.

Lorsque la directrice générale Leslie Bradford-Scott et son mari Peter Scott ont acheté une ferme vieillissante de 140 acres, ils souhaitaient obtenir un revenu non agricole pour subvenir à leurs besoins, cherchaient à créer des emplois ruraux et s’engageaient à restaurer les granges historiques pour qu’elles ne disparaissent pas du paysage rural de Bailieboro. La cuisine de la ferme est devenue l’espace de production de la gamme de produits spécialisés pour le corps et le bain de Walton Wood Farm, qui étaient chargés dans une camionnette et vendus aux entreprises locales. Pour développer l’entreprise, les bénéfices ont été réinvestis dans le développement de produits et dans la restauration de la grange, tout en permettant à Leslie d’apprendre à gérer sa propre entreprise. Elle a amassé des fonds à l’aide de campagnes en ligne et d’initiatives locales, s’est présentée et a présenté son entreprise à l’émission « Dragon’s Den », et a demandé des aides gouvernementales. Peter et elle se sont engagés à développer et à diversifier leur entreprise et à restaurer les granges historiques de leur propriété pour que les générations futures puissent en profiter.

L’entreprise a pu surmonter les difficultés de ses premières années grâce aux bons conseils et au soutien des banques, d’autres entrepreneurs et de FedDev Ontario. Aujourd’hui, le catalogue de Walton Wood Farm compte plus de 130 produits, dont le fumigateur « Boys Don’t Stink » et l’ensemble-cadeau « Me-Time » aux noms astucieux.

Lorsqu’elle a cherché à étendre son offre à une gamme de produits de toilettage entièrement naturels pour animaux de compagnie, Walton Wood Farm a demandé et obtenu une contribution non remboursable de 100 000 dollars à travers le Fonds pour les femmes en entrepreneuriat (FFE) de FedDev Ontario. L’entreprise a déjà conclu des accords de distribution avec plusieurs entreprises en Amérique du Nord pour la nouvelle gamme de produits pour animaux de compagnie.

« Le financement du FFE nous a permis de développer la gamme pour animaux de compagnie en trois mois, au lieu de trois ans, ce qui nous a donné un énorme avantage concurrentiel et une possibilité de vente croisée sur un tout nouveau marché vertical. De plus, nous avons pu doubler nos initiatives avec un catalogue de produits en gros de 92 pages, faisant passer notre portefeuille de produits de 80 à 132. Sans l’appui de FedDev Ontario, nous aurions des années de retard dans nos efforts de développement de produits », affirme Mme Bradford-Scott.

Plus récemment, Walton Wood Farm a profité de l’occasion pour répondre à la COVID-19 en lançant une nouvelle gamme de produits adaptés à la pandémie, comme la crème pour les mains Year from Hell, destinée à soigner les mains trop aseptisées, et Front-Line Rescue, une gamme de produits visant à sceller l’humidité dans les mains fréquemment lavées et aseptisées.

Et Walton le cochon? Il demeure la mascotte de la ferme et représente l’engagement de la société à ne jamais blesser d’animaux dans la fabrication de ses produits.

Restez branchés

Twitter LinkedIn Facebook Instagram YouTube RSS
Grâce au soutien du Fonds pour les femmes en entrepreneuriat, nous avons pu développer notre gamme de produits pour animaux de compagnie entièrement naturels en trois mois, au lieu de trois ans, ce qui nous a donné un énorme avantage concurrentiel et une possibilité de vente croisée sur un tout nouveau marché vertical.
Leslie Bradford-Scott, directrice, Walton Wood Farm Corp.
Date de modification :